Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bien se former pour bien conduire

La moto est une alternative très économique aux voitures. Mais, la conduite à moto est nettement plus complexe que la conduite en voiture. La première cause de cette complexité : le besoin de conserver l’équilibre. Pour bien conduire à moto, il faut donc se former convenablement. Et pour ce faire, il existe des solutions simples.

La conduite à moto, ce qu’il faut savoir

Les motos n’ont que deux roues, il faut donc continuellement fournir des efforts pour rester en équilibre et prendre conscience de tous les facteurs qui peuvent causer une chute. A moto, il faut être plus prudent qu’un conducteur automobile. D’une part, il faut avoir conscience des obstacles et des débris sur la route qui pourraient causer une chute regrettable ; sécurité avant tout donc. C’est le cas des cailloux, des branches, des dépressions sur la route… Même un coup de vent peut être une menace non négligeable pour un motocycliste. Le motard doit également se tenir différemment en fonction qu’il est dans une montée ou dans une descente.

La formation en autoécole

Passer par un centre de formation est une nécessité. Non seulement parce que l’obtention du permis y est conditionnée, mais également parce que les centre de formation dignes permettent d’apprendre la bonne manière d’entretenir et de conduire sa moto.

Le passage par une autoécole revient à passer au moins 14H de formation (7H pratiques et 7H théoriques) dans un environnement contrôlé. Les permis pour moto varient en fonction du type de la moto et de l’âge du conducteur. En effet, pour des motos de 125 cm3, le conducteur peut passer le permis A1 dès 16 ans. Pour des motos plus puissantes (moins de 47cv), le conducteur doit avoir au moins 18 ans avant d’avoir un permis A2. Et pour tout type de motos autorisées (moins de 100cv), le permis A se passe après les 24 ans.

Le contenu de la formation est généralement le même. Faire prendre au conducteur du volume de sa moto, de la nature des manœuvres qu’il peut accomplir et du temps qu’il lui faut. De la puissance de la moto, et surtout de ses limites.

Conclusion

En somme, les motos demandent un apprentissage précis. Il ne suffit pas d’avoir une compréhension du code de la route et une habitude basique de la moto pour se déclarer motard et rouler en ville sereinement. Il est nécessaire de se forger une certaine expérience et de développer les réflexes de conduite qui font la différence entre un motocycliste expérimenté et un profane.

Tag(s) : #Infos Moto

Partager cet article

Repost 0